Abbe number, Abbe value ou nombre d'Abbé

 

Appelé aussi « Constringence », ce terme défini la capacité d’une matière transparente à décomposer la lumière blanche. Les matières qui ont un nombre d'Abbe élevé (supérieur à 50 comme le CR39 par exemple) ne décomposent pratiquement pas la lumière et permettent d'obtenir des images de bonne qualité. A l'inverse, les matières ayant une constringence faible (30 comme le polycarbonate) ont tendance à décomposer la lumière et les images vues à travers, sont bordées d’une irisation colorée. Si le prisme sépare les couleurs c'est grâce (ou à cause) du nombre d'Abbe de sa matière.

 

On considère qu'en dessous d'un nombre d'Abbe de 40, l'irisation colorée est perceptible par l'oeil. Malheureusement, en règle générale, plus les matières ont un indice de réfraction élevé (permettant de réaliser des verres plus minces) plus leur nombre d'Abbe faible ; elles ont donc tendance à décomposer la lumière. Le porteur doit donc parfois faire un compromis entre l'esthétique du verre et sa qualité optique. En fait, le chromatisme sera sensible si le nombre d'Abbe est petit, si le rayon lumineux est éloigné de l'axe optique et si la puissance du verre est grande.

 

Soit :

   u : Le nombre d'abbe du verre

   D : La puissance du verre en dioptries

   d  : Le décentrement en centimètres

 

Pour que le chromatisme ne soit pas gênant, il faut que :

               u

d*|D| < ——

               8

 

Exemple :

Soit un verre de puissance D = +4.00 de constringence u = 30, le décentrement maximal sans gène chromatique sera

d = u / 8D = 0.93 cm



Quelques valeurs de nombre d'Abbe :

 

                                            

Coupure UV (nm)

Masse volumique (gm/cm3)

Nombre d'Abbe

Indice de réfraction

Minéral Crown

320

2.63

58

1.525

Minéral fort indice

340

2.61

35

1.700

CR-39

360

1.32

58

1.500

MR 8

380

1.30

42

1.60

Polycarbonate

380

1.20

30

1.586

 

Définition physique :

La constringence correspond en fait à la variation d’indice de réfraction de la matière en fonction de la longueur d’onde (c’est à dire de la couleur) de la lumière. On calcule cette variation d’indice sur les couleurs extrêmes (le rouge et le bleu). Cette variation d’indice fait varier la puissance du verre.

Attention : Dans certains cas , des verres d'indice élevé et photochromiques peuvent se révéler moins confortables que des verres blancs d'indice 1.50. Après accoutumance, ces verres sont parfaitement tolérés.

Les verres photochromiques

Distribués sous le nom Transitions, les verres photochromiques de chez Essilor offrent aux porteurs des verres qui s'adaptent aux différentes situations d'ensoleilllement. Le verre se fonce à l'extérieur et s'éclaircit à l'intérieur.Transitions élargit sa gamme en proposant des verres qui se teintent en gris, en marron et depuis 2015 en vert. Une nouvelle gamme voit le jour, l'Xtractive qui se teintera aux UV mais aussi à la luminosité.

 

Les avantages :
- Une seule paire de lunettes pour plusieurs utilisations.
- Teintes progressives suivant l'ensoleillement
- Différentes teintes suivant la préférence du porteur.
- Deux types de verres photochromiques suivant le type de port.
- Xtractive, se teintera en voiture, mais aussi dans une pièce ensoleillée.

Les inconvénients :
- Réactions aux différentes températures
- Teintes résiduelles quand le verre vieillit ou sur l'Xtractive.
- Verres photochromiques simples ne se teinteront pas ou peu en voiture.
- Le passage de foncé à clair ou inversement.

 

Les verres transitions sont composés de pigments qui réagissent aux UV. En fonction de l'exposition, les verres se teinteront plus ou moins.

Les verres, sensibles aux différentes températures, auront tendance à se teinter lorsqu'il fait froid même sans ensoleillement. Par contre, lors de températures élevées, les verres pourront avoir plus de mal à se teinter.

D'autre part, en voiture, les verres photochromiques auront plus de mal à réagir. En effet, les pare-brises des voitures sont aujourd'hui équipés de filtres anti-UV ce qui compliquent le passages des UV dans l'habitacle et donc le contact avec les verres de vos lunettes! 

Le traitement Transitions est proposé sur une large gamme de verres Essilor et disponible en trois coloris : Gris, Marron, Vert. Vous pourrez ainsi optez pour la teinte qui vous convient le mieux.

Même si les technologies ont évolués depuis quelques années, le verre aura besoin d'un petit temps d'adaptation pour se teinter ou s'éclaircir lorsque vous entrez ou sortez d'une pièce. 

Sachez malgré tout que le traitement Transitions se teintera au maximum en catégorie 2-3, ce qui est un  peu moins foncé qu'une paire de lunettes solaires classique!

 L'Xtractive :

Nouveau traitement distribué par Transitions, ce traitement a pour but de se teinter à la fois aux UV mais aussi à la luminosité. Le principe est le même que pour un verre Transitions classique. Ainsi, le verre aura plus de possibilité de se teinter et sera plus foncé qu'un verre Transitions simple en plein soleil (Teinte 3 - 4)

Le traitement, réagissant à la luminosité, se teintera aussi en intérieur à proximité d'une source de lumière telle qu'une fenêtre, ou aussi en voiture.